Chapitre 24
LES INVESTISSEURS ET LA LOGIQUE DES MARCHÉS FINANCIERS : L'action

TOUTES LES PARTIES

L’analyse d’une action est centrée sur l’évolution du cours de Bourse, des multiples et notamment de son multiple de résultat d’exploitation et de son PER, du dividende et de la rentabilité servie comparée à la rentabilité exigée.

Le dividende s’analyse notamment au regard du rendement (dividende rapporté au cours) et du taux de distribution (dividende rapporté au résultat net).

Le multiple de résultat d’exploitation rapporte la valeur de l’actif économique (capitalisation boursière et endettement net) au résultat d’exploitation. Ce multiple varie dans le même sens que le taux de croissance des résultats d’exploitation futurs et dans le sens opposé des taux d’intérêt et du risque opérationnel.

Le PER (Price Earnings Ratio) est le rapport de la valeur de l’action sur le bénéfice par action. Le PER est influencé par les mêmes paramètres que le multiple de résultat d’exploi­tation auxquels il convient d’ajouter le risque financier lié à la structure financière de la société.

Ce n’est que lorsque l’entreprise distribue tous ses bénéfices et lorsque les marchés finan­ciers et industriels sont à l’équilibre, que l’inverse du PER représente la rentabilité attendue par les actionnaires. Dans le cas général, le critère de l’inverse du PER aboutit à sous-estimer la rentabilité exigée par les actionnaires.

La comparaison au cours du temps des paramètres de l’action (BPA, cours, dividendes, etc.) n’est possible que si les données sont homogènes, c’est-à-dire qu’elles ont été ajustées pour éliminer les variations uniquement techniques dues au détachement d’un droit. Il devra aussi être tenu compte d’opérations futures pouvant modifier le nombre d’actions en circulation.

Facebook Google + Twitter LinkedIn