Chapitre 4
LE DIAGNOSTIC FINANCIER : L'actif économique et les ressources financières

TOUTES LES PARTIES

Le bilan fait apparaître à un instant donné le cumul des flux de l’entreprise, éventuellement corrigés par l’amortissement et les dépréciations, et classés en actifs et en passifs.

L’actif est composé de l’actif immobilisé (immobilisations incorporelles, corporelles et financières) et de l’actif circulant (stocks, créances, placements financiers et disponibilités). Le passif est constitué des capitaux propres et des dettes (bancaires, financières ou d’exploitation).

 La lecture économique du bilan recense, à un instant donné, l’ensemble des emplois engagés dans l’exploitation et analyse l’origine des ressources de l’entreprise.

Le bilan économique présente les grandes rubriques suivantes :

▪ les actifs immobilisés, c’est-à-dire les investissements réalisés par l’entreprise, nets de l’amortissement et des dépréciations ;

▪ les emplois d’exploitation (stocks et créances d’exploitation) et les ressources d’exploitation (dettes d’exploitation) dont le solde constitue le besoin en fonds de roulement d’exploitation. Son évaluation dépend du processus d’exploitation et des méthodes comptables de détermination du résultat ;

▪ le besoin en fonds de roulement hors exploitation (agrégat fourre-tout !) ;

▪ les capitaux propres ;

▪ l’endettement net, qui se définit comme les dettes bancaires et financières, qu’elles soient à court, moyen ou long termes, sous déduction des valeurs mobilières de placement et des disponibilités.

 

La somme des actifs immobilisés et du besoin en fonds de roulement s’appelle l’actif économique. L’actif économique est financé par les capitaux propres et l’endettement net de l’entreprise.

La lecture patrimoniale recense, pour sa part, l’ensemble des avoirs et l’ensemble des engagements de l’entreprise dont le solde constitue la valeur comptable des capitaux propres ou « l’actif net ». Elle s’analyse en termes de solvabilité et de liquidité.

La liquidité mesure l’aptitude de l’entreprise à faire face à ses engagements d’une échéance donnée en mobilisant ses avoirs disponibles à la même échéance. La solvabilité mesure l’aptitude de l’entreprise à faire face à ses engagements en cas d’arrêt de son activité et de liquidation.

Facebook Google + Twitter LinkedIn