Politique financière : Question 2
La politique de dividende des entreprises qualifiées de " valeur cyclique ". Comment déterminer le taux de pay-out et de dividend yield le mieux adapté pour maximiser la valeur boursière notamment en cas de cycle ?

Pour les valeurs cycliques le taux de distribution n'a pas beaucoup de sens, l'important est plutôt le niveau du dividende par action que ces sociétés essaient de surtout ne pas avoir à réduire. D'où un taux de distribution très erratique, très bas quand la conjoncture est bonne, très élevé dans les bas de cycle. Au mieux, elles viseront un taux moyen de distribution sur l'ensemble du cycle mais qui ne veut pas dire grand chose car le cycle peut être long...

Le pire est d'essayer à toutes fins de maintenir un dividende qui ne soit pas crédible compte tenu de la cyclicité de la conjoncture. Les investisseurs ne croiront pas à son maintien durable et penseront que les managers ne sont pas très responsables.

Enfin il paraît très difficile de viser un taux de rendement, car c'est l'investisseur qui le fixe à travers l'évaluation qu'il effectue de l'action et pas l'entreprise. Il n'existe pas un taux de distribution qui permette de maximiser la valeur boursière sauf à suivre la règle qui consiste à distribuer à ses actionnaires tous le cash excédentaire dès lors que l'entreprise ne trouve plus de projets d'investissement qui rapporte au moins le coût du capital.

Pour plus de voir le chapitre 41 du Vernimmen 2014.


Facebook Google + Twitter LinkedIn