Analyse financière : Question 23
Certaines charges (lesquelles précisément?) semblent être "activables" (ie on peut les "passer" du compte de résultat au bilan et ainsi les amortir)... J'aimerais connaître: - le traitement classique de ces charges (identifiées) - le retraitement pour les "activer" - l'intérêt en terme de gestion financière et l'impact en terme d'évaluation d'entreprise (uniquement augmentation des cash-flows?)

Les principales charges qui peuvent être activées sont :

- les charges liées à la création par l'entreprise elle-même d'une immobilisation ( une machine, un bâtiment,...). Elles transitent par le poste production immobilisée en produits du compte de résultat ;

- les frais de recherche et développement ( voir le chapitre 8 du Vernimmen 2014) via le poste de transfert de charges ;

- dans certains cas et secteurs les frais financiers liés à des immobilisations ( hôtellerie...) ou à des stocks ( sucrerie...) ;

- enfin toutes les charges qui rentrent dans l'évaluation des stocks via le poste de production stockée.

En terme de gestion financière l'intérêt normal est de refléter une vision économique de l'entreprise plus que strictement juridique. Le danger est que ceci peut dériver et devenir du window dressing car en activant beaucoup de charges on améliore le résultat d'aujourd'hui au détriment du résultat de demain. C'est de la fuite en avant. C’est pour cela qu'il est important de bien lire les méthodes comptables retenues par l'entreprise et le rapport des auditeurs/ commissaires aux comptes qui doivent normalement vous alerter sur ces sujets.

Ceci ne conduit pas à augmenter les cash flows, car un cash flow est un flux de cash et ceci est tout sauf un flux de cash, c'est une pure écriture comptable.


Facebook Google + Twitter LinkedIn